Ophrys araneola. Ophrys petite araignée. Early spider orchid.

On ne reconnaît pas toujours qu'Ophrys araneola est une espèce à part entière. Ce peut donc être une sous espèce d'Ophrys aranifera (ou Ophrys sphegodes) selon certains auteurs soit une simple variété. Ouvrir un guide et tenter une identification sur 1 vue et c'est le cauchemar garanti. Aller sur Internet et Google et vous trouverez à l'inverse tellement de vues que vous ne saurez pas non plus à quoi vous avez affaire !

Il faut donc se faire une raison : il existe au sein des Ophrys une section Aranifera et des espèces affiliées. Les différences seront d'ordre morphologique (fleurs plus petites, sépales plus ou moins grands par rapport au labelle, couleurs des pétales et sépales...), d'ordre calendaire (floraison précoce ou tardive) et d'ordre régional. 

Préparez vous bien car les variations sont telles et les hybridations si nombreuses qu'un doute subsistera souvent. Seuls quelques rares individus se rapportent au type et les autres devront rester prudemment au sein de la section.

Araneola est donc réputé plus précoce en date de floraison qu'Aranifera (dans les régions où on peut trouver les deux) mais les deux cohabitent souvent et c'est juste une question de répartition, plus d'araneola en début de saison et plus d'aranifera en fin de saison. Les fleurs sont un peu plus petites : généralement le labelle semble "minuscule" entouré par de longs pétales et sépales (pétales plus verts et foncés que les sépales). Il est souvent plus rond et margé de jaune (aranifera est allongé et aussi margé de jaune mais cette partie étant repliée la plupart du temps, cela ne saute pas aux yeux). 

Le labelle est selon certains auteurs peu bombé, d'autres ne signalent rien. Le champ basal est comme Ophrys aranifera concolore avec le labelle.   

Cliquer sur les photos pour agrandir

Facebook                     Instagram                     Twitter

© 2020 par Pascal decologne
Créé avec Wix.com