Limodorum abortivum. Limodore à feuilles avortées. Violet limodore.

C'est une plante du pourtour méditerranéen originale et dont la fleur n'a rien à envier à d'autres espèces exotiques de part sa taille et sa coloration. On ne trouve que deux espèces dans ce genre et la seconde (Limodorum trabutianum) est morphologiquement très proche donc sera souvent confondue avec Limodorum abortivum qui est de plus beaucoup plus répandue. Elle est aussi considérée comme une sous-espèce  et non une espèce à part entière.

Plus on remonte vers le nord de la France, plus les rencontres peuvent se faire rares. Adeptes des milieux secs et boisés, on la trouvera rarement en pleine lumière mais en sous-bois, en lisières ou clairières. 

Lorsque sa tige apparaît, on pourrait penser à une pousse d'asperge violacée. Elle monte assez haut (de 30 à 70 cm env) avant de s'épanouir. Elle sécrète du nectar pour attirer des pollinisateurs et attire aussi des fourmis qu'on rencontrera souvent sur ses fleurs. 

Certaines années, les fleurs ne s'ouvrent pas et elle peut être autogame. Plus étrange encore, lorsque la tige n'émerge pas de la surface du sol, les fleurs malgré tout développées seraient aussi autofécondées sous terre.  

Pourquoi à feuilles avortées ? Elle a pourtant des feuilles mais qui restent engainantes et atrophiées donc peu visibles. 

Cette plante n'arrivant pas à synthétiser la chlorophylle dépend de son champignon symbiote pour un apport complémentaire. On la disait autrefois parasite, ce n'est qu'en partie vrai voire inexact si le champignon en tire un bénéfice en retour, ce qui est souvent le cas des associations orchidées-champignons.

Les limodores seraient proches des cephalanthères mais plus jeunes.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Facebook                     Instagram                     Twitter

© 2020 par Pascal decologne
Créé avec Wix.com